Gerberoy.net
Site non officiel et, indépendant de la mairie. Réalisation, Jean-Pierre His, habitant à Gerberoy - 60380 Gerberoy
Copyright gerberoy.net I Contact I Réalisation et Administrateur du site : Jean-Pierre His  photos.jphis@orange.fr
Crédits : Jean-Pierre His, Danièle His
1996 - 2020

        Voisin de la Normandie et de la Picardie, Gerberoy voit la vie en 'roses' depuis le coup de cœur d'Henri Le Sidaner.
Sur les conseils d'Auguste Rodin, Henri Le Sidaner s'installe à Beauvais en 1900 et découvre début 1901 grâce à Auguste Delaherche, grand céramiste beauvaisien, une cité moyenâgeuse et fortifiée tombée dans l'oubli le plus absolu : Gerberoy. Ce petit village de l'Oise, lui inspira plusieurs centaines de peintures ; il en fera aussi une œuvre d'art.

     La rue du Logis du Roy, à gauche une maison datant de 1750. La ruelle Saint-Amant et ses noisetiers, la fameuse maison bleue qui date de 1690, La tour porte, ancienne porte du château, les remparts, les jardins en terrasse d'Henri Le Sidaner et même un petit vignoble sur les hauteurs de la ville lui donnent ce cachet bucolique si particulier. Surnommée "le village aux mille rosiers", c’est un véritable festival de couleurs rouge, blanche, saumon, jaune, rose, violette en pleine floraison !

Clos Gerberoy vignes

Ruelle Saint-Amant

Cliquez sur les photos pour agrandir.

rue du Logis du Roy
rue du Logis du Roy
rue du Logis du Roy
rue du Logis du Roy
rue Henri Le Sidaner

Rue des Vignes

Rue du Logis du Roy

Rue du château

Ruelle Saint-Amant

Rue Henri Le Sidaner

rue Henri Le Sidaner
Dégustation lors d'un parrainage
Clos Gerberoy visite de groupe

     À 1H15 de Paris, c'est bien de la Picardie et de la Normandie que l'on trouve dans les maisons de Gerberoy où torchis à colombages et hourdis de briques se côtoient dans un mélange plein de charme.

     C’est en 1901 que le peintre post-impressionniste Henri le Sidaner, tombé sous le charme de Gerberoy, réveille la belle endormie. Source d’inspiration à nombre de ses toiles, le village devient rapidement le lieu de résidence du peintre qui s’implique dans sa restauration. Ainsi, il créé les magnifiques jardins à l’italienne, établis sur les ruines du château édifié au XIXème siècle et toujours visibles depuis les remparts.

rue du Logis du Roy
sous la halle de Gerberoy

Impasse du Vidame

Impasse du Vidame
Plaque Henri Le Sidaner
rue Henri Le Sidaner
ruelle Saint-Amant à Gerberoy
Nouveaux Parrains au Clos Gerberoy

Place, La Hire et Xaintrailles
Compagnons d'armes de Jeanne d'Arc

     Jean Poton de Xaintrailles, d'origine Gascogne, de petite noblesse, était l'un des lieutenant-chefs de Jeanne d'Arc. Il s'activa à la reconquête de la Normandie et de la Guyenne, souvent avec Etienne de Vignolles, plus connu sous le nom de La Hire, avec entre autres la bataille de Gerberoy qui a eu lieu le 9 mai 1435 entre les forces françaises et anglaises. Les Français étaient dirigés par La Hire et Jean Poton de Xaintrailles, victorieux. La suite ICI

     Étienne de Vignoles dit La Hire, était un chef militaire Français pendant la Guerre de Cent Ans. Il se battit aux côtés de Jeanne d'Arc dans ses campagnes de 1429.  Son action la plus vaillante fut d'être à l'avant garde dans l'importante victoire de Patay. Il est entré (1418) au service du Dauphin (le futur Roi Charles VII) quand l'armée Anglaise a envahi la France. Il commanda une avant garde à la bataille de Patay, victoire française. Il fut emprisonné à Dourdan à l'été 1431. En mai 1435, Il gagna la bataille de Gerberoy. La suite ICI

rue du chateau
rue du chateau

Gerberoy  -  Oise, Picardie, Hauts de France      Village classé parmi "les plus beaux villages de France''

Ruelle Saint-Amant

     Au moyen âge il existait déjà un vignoble à 50 mètres des vignes actuelles plantées et entretenues par les chanoines. Le Président du Clos Gerberoy ou un membre du Clos Gerberoy feront un historique des vignes, sur le processus de la vinification des vins blancs, rosés, rouges ainsi que la méthode champenoise. Renseignements ICI

Collégiale Saint-Pierre de Gerberoy

Collégiale Saint-Pierre

Ruelle Saint-Amant - Gerberoy

Ruelle Saint-Amant

     Saint-Amant nait dans la banlieue de Rouen en septembre 1594. Il est baptisé, dans la paroisse protestante de Petit Quevilly, le 30 septembre 1594 sous le nom d'Anthoine Girard. Ce n'est que plus tard qu'il modifiera son nom d'abord en Antoine Girard (1625), puis Antoine Girard, Sieur de Saint-Amant (1627), puis Marc-Antoine de Girard, escuyer, Sieur de Saint-Amant (1629). En 1634 s'amorce la naissance de l'Académie française. D'abord réunion informelle de quelques écrivains, elle prend corps lorsque le cardinal de Richelieu apprend son existence et décide de la soutenir. Dès mars 1634, les registres des réunions sont tenus puis d'autres écrivains rejoignent les fondateurs dont Saint-Amant.

Gerberoy, Oise, Picardie, Hauts de France

Village classé parmi les plus beaux villages de France

     En 1592, Gerberoy accueillit Henri IV blessé lors de la bataille d'Aumale. Après avoir été soigné, il fit démanteler le château qui se trouvait à l'emplacement de la roseraie des jardins Henri Le Sidaner.

rue du Logis du Roy
Maison Bleue
rue du chateau Gerberoy
Impasse du Vidame

     Voisin de la Normandie et de la Picardie, Gerberoy voit la vie en 'roses' depuis le coup de cœur d'Henri Le Sidaner. Sur les conseils d'Auguste Rodin, Henri Le Sidaner s'installe à Beauvais en 1900 et découvre début 1901 grâce à Auguste Delaherche, grand céramiste beauvaisien, une cité moyenâgeuse et fortifiée tombée dans l'oubli le plus absolu : Gerberoy. Ce petit village de l'Oise, lui inspira plusieurs centaines de peintures ; il en fera aussi une œuvre d'art.

   La ruelle Saint-Amant et ses noisetiers, la fameuse maison bleue qui date de 1690, La tour porte, ancienne porte du château, les remparts, les jardins en terrasse d'Henri Le Sidaner et même un petit vignoble sur les hauteurs de la ville lui donnent ce cachet bucolique si particulier. Surnommée "le village aux mille rosiers", c’est un véritable festival de couleurs rouge, blanche, saumon, jaune, rose, violette en pleine floraison !

      À 1H15 de Paris, c'est bien de la Picardie et de la Normandie que l'on trouve dans les maisons de Gerberoy où torchis à colombages et hourdis de briques se côtoient dans un mélange plein de charme.

     C’est en 1901 que le peintre post-impressionniste Henri le Sidaner, tombé sous le charme de Gerberoy, réveille la belle endormie. Source d’inspiration à nombre de ses toiles, le village devient rapidement le lieu de résidence du peintre qui s’implique dans sa restauration. Ainsi, il créé les magnifiques jardins à l’italienne, établis sur les ruines du château édifié au XIXème siècle et toujours visibles depuis les remparts.

     Au moyen âge il existait déjà un vignoble à 50 mètres des vignes actuelles plantées et entretenues par les chanoines. Le Président du Clos Gerberoy ou un membre du Clos Gerberoy feront un historique des vignes, sur le processus de la vinification des vins blancs, rosés, rouges ainsi que la méthode champenoise. Renseignements ICI

   Jean Poton de Xaintrailles, d'origine Gascogne, de petite noblesse, était l'un des lieutenant-chefs de Jeanne d'Arc. Il s'activa à la reconquête de la Normandie et de la Guyenne, souvent avec Etienne de Vignolles, plus connu sous le nom de La Hire, avec entre autres la bataille de Gerberoy qui a eu lieu le 9 mai 1435 entre les forces françaises et anglaises. Les Français étaient dirigés par La Hire et Jean Poton de Xaintrailles, victorieux. La suite ICI

     Étienne de Vignoles dit La Hire, était un chef militaire Français pendant la Guerre de Cent Ans. Il se battit aux côtés de Jeanne d'Arc dans ses campagnes de 1429.  Son action la plus vaillante fut d'être à l'avant garde dans l'importante victoire de Patay. Il est entré (1418) au service du Dauphin (le futur Roi Charles VII) quand l'armée Anglaise a envahi la France. Il commanda une avant garde à la bataille de Patay, victoire française. Il fut emprisonné à Dourdan à l'été 1431. En mai 1435, Il gagna la bataille de Gerberoy. La suite ICI

     En 1592, Gerberoy accueillit Henri IV blessé lors de la bataille d'Aumale. Après avoir été soigné, il fit démanteler le château qui se trouvait à l'emplacement de la roseraie des jardins Henri Le Sidaner.

     Saint-Amant nait dans la banlieue de Rouen en septembre 1594. Il est baptisé, dans la paroisse protestante de Petit Quevilly, le 30 septembre 1594 sous le nom d'Anthoine Girard. Ce n'est que plus tard qu'il modifiera son nom d'abord en Antoine Girard (1625), puis Antoine Girard, Sieur de Saint-Amant (1627), puis Marc-Antoine de Girard, escuyer, Sieur de Saint-Amant (1629). En 1634 s'amorce la naissance de l'Académie française. D'abord réunion informelle de quelques écrivains, elle prend corps lorsque le cardinal de Richelieu apprend son existence et décide de la soutenir. Dès mars 1634, les registres des réunions sont tenus puis d'autres écrivains rejoignent les fondateurs dont Saint-Amant.

Ruelle Saint-Amant

Impasse du Vidame

Collégiale Saint-Pierre

Gerberoy, Oise, Picardie

     Voisin de la Normandie et de la Picardie, Gerberoy voit la vie en 'roses' depuis le coup de cœur d'Henri Le Sidaner.
Une cité moyenâgeuse et fortifiée tombée dans l'oubli le plus absolu : Gerberoy. Ce petit village de l'Oise, lui inspira plusieurs centaines de peintures ; il en fera aussi une œuvre d'art.

      À 1H15 de Paris, c'est bien de la Picardie et de la Normandie que l'on trouve dans les maisons de Gerberoy où torchis à colombages et hourdis de briques se côtoient dans un mélange plein de charme.

rue du Logis du Roy
Lanterne Logis du Roy
rue du Logis du Roy
ruelle Saint-Amant
place La Hire et Xaintrailles
rue du Logis du Roy
rue Henri Le Sidaner
rue du Logis du Roy
Vignes Clos Gerberoy
les jardins Henri le Sidaner

     C’est en 1901 que le peintre post-impressionniste Henri le Sidaner, tombé sous le charme de Gerberoy, réveille la belle endormie. Source d’inspiration à nombre de ses toiles, le village devient rapidement le lieu de résidence du peintre qui s’implique dans sa restauration. Ainsi, il créé les magnifiques jardins à l’italienne, établis sur les ruines du château édifié au XIXème siècle et toujours visibles depuis les remparts.

   La ruelle Saint-Amant et ses noisetiers, la fameuse maison bleue qui date de 1690, La tour porte, ancienne porte du château, les remparts, les jardins en terrasse d'Henri Le Sidaner et même un petit vignoble sur les hauteurs de la ville lui donnent ce cachet bucolique si particulier. Surnommée "le village aux mille rosiers", c’est un véritable festival de couleurs rouge, blanche, saumon, jaune, rose, violette en pleine floraison !

      Jean Poton de Xaintrailles, d'origine Gascogne, de petite noblesse, était l'un des lieutenant-chefs de Jeanne d'Arc. Il s'activa à la reconquête de la Normandie et de la Guyenne, souvent avec Etienne de Vignolles, plus connu sous le nom de La Hire, avec entre autres la bataille de Gerberoy qui a eu lieu le 9 mai 1435 entre les forces françaises et anglaises. Les Français étaient dirigés par La Hire et Jean Poton de Xaintrailles, victorieux.

     Étienne de Vignoles dit La Hire, était un chef militaire Français pendant la Guerre de Cent Ans. Il se battit aux côtés de Jeanne d'Arc dans ses campagnes de 1429.  Son action la plus vaillante fut d'être à l'avant garde dans l'importante victoire de Patay. Il est entré (1418) au service du Dauphin (le futur Roi Charles VII) quand l'armée Anglaise a envahi la France. Il commanda une avant garde à la bataille de Patay, victoire française. Il fut emprisonné à Dourdan à l'été 1431. En mai 1435, Il gagna la bataille de Gerberoy.

Place, La Hire et Xaintrailles
Compagnons d'armes de Jeanne d'Arc

Ancienne école de Gerberoy
Place La Hire et Xaintrailles
Place La Hire
La Hire et Xaintrailles

   La ruelle Saint-Amant et ses noisetiers, la fameuse maison bleue qui date de 1690, La tour porte, ancienne porte du château, les remparts, les jardins en terrasse d'Henri Le Sidaner et même un petit vignoble sur les hauteurs de la ville lui donnent ce cachet bucolique si particulier. Surnommée "le village aux mille rosiers", c’est un véritable festival de couleurs rouge, blanche, saumon, jaune, rose, violette en pleine floraison !

Maison de Chanoine, rue du chateau Gerberoy
rue Henri le Sidaner
La tour porte de Gerberoy
Maison bleue à Gerberoy
Facebook Twitter Email